Réparation de la toiture d’une ancienne bergerie : la « porquetière »

Le pigeonnier et la chapelle ne sont sans doute pas les plus anciens bâtiments conservés du Domaine Saint-Antonin. Tout porte à croire que la « porquetière », une ancienne bergerie construite à une centaine de mètres de la bastide, existait déjà lors du rachat du Domaine par Annibal THUS au XVIIe siècle. De plus, l’endroit a probablement été habité et exploité de longue date étant donné qu’il abrite une source d’eau.

Surnommée La Porquetière, cette ancienne bergerie est située à une centaine de mètres de la bastide du Domaine Saint-Antonin.
Surnommée La Porquetière, cette ancienne bergerie est située à une centaine de mètres de la bastide du Domaine Saint-Antonin.

Dotée d’un toit en tuiles anciennes de type canal, ce petit bâtiment en pierre sur deux étages présente une surface au sol totale d’environ 60 m². Il a particulièrement bien traversé les âges. En effet, il n’a fait l’objet d’aucune restauration depuis plus de trente ans. Mais en 2018, il a cependant fallu procéder à quelques réparations…

Vue intérieure de l'étage de La Porquetière
Vue intérieure de l’étage de La Porquetière

C’est encore une fois grâce à Monsieur Lucien BOUFFARD, maçon de Jouques, et à sa passion pour le Domaine Saint-Antonin, que nous avons pu intervenir dans le plus grand respect du bâti ancien.

Constat d’état et découverte du bâti

Vue de la façade nord d'une ancienne bergerie du Domaine surnommée "La Porquetière"
Vue de la façade nord d’une ancienne bergerie du Domaine surnommée « La Porquetière »

Le toit ne peut plus être étanche : plusieurs tuiles anciennes ont des fentes ou sont cassées. Nous devons les changer au plus vite puisque les tuiles en terre cuite sont vulnérables aux intempéries. La grêle, la neige et les vents forts (mistral) provoquent des infiltrations d’eau particulièrement ravageuses.

Le saviez-vous ? On utilise les tuiles en terre cuite dés l’Antiquité dans le bassin méditerranéen. Ce sont les Romains qui vont en généraliser l’usage dans le monde gallo-romain et donc en France. Pour les couvertures, ils associent les tegulae (tuiles plates à emboîtement) et les imbrices (couvre-joints semblables à nos tuiles canal).

Sur le toit de La Porquetière : observation de la couverture
Sur le toit de La Porquetière : observation de la couverture

Certains chevrons en bois, qui soutiennent la couverture en tuile sont très humides et vermoulus. Ils fragilisent la couverture du bâtiment qui risque de s’effondrer à tout moment. Il faut impérativement les remplacer.

Vue de la couverture en tuile depuis l'intérieur de cette ancienne bergerie
Vue de la couverture en tuile de la Porquetière depuis l’intérieur du bâtiment

Au nord-ouest, les tuiles cassées ont provoqué des ruissellements d’eau qui ont endommagé les pierres d’angle. Il faut donc refaire le ciment de ces dernières.

Sur la façade nord, les altérations dues aux ruissellements des eaux de pluies.
Sur la façade nord, les altérations dues aux ruissellements des eaux de pluies.

Ainsi, l’objectif des travaux à réaliser est de préserver l’intégrité du bâtiment et en particulier ses remarquables poutres, particulièrement bien conservées.

Les étapes des travaux menés sur le toit de cette ancienne bergerie

Le 17 octobre 2018, Lucien Bouffard arrive sur le Domaine Saint-Antonin pour débuter les travaux de réparation du toit de La Porquetière.

Les travaux de restauration de la Porquetière vont se concentrer sur la face nord du bâtiment.
Les travaux de restauration de la Porquetière vont se concentrer sur la face nord du bâtiment.
Sur le toit de la Porquetière, Lucien Bouffard inspecte les tuiles.
Sur le toit de la Porquetière, Lucien Bouffard inspecte les tuiles pour sélectionner celles qui doivent être remplacées..
Le maçon procède au remplacement des chevrons en bois vermoulus.
Le maçon procède au remplacement des chevrons en bois vermoulus.
Réparation de l'angle nord-ouest fragilisé par les ruissellements d'eau de pluie.
Réparation de l’angle nord-ouest fragilisé par les ruissellements d’eau de pluie.

Opération réussie !

Cette intervention a permis de stopper la détérioration de la Porquetière et d’éviter l’effondrement, même partiel, de sa couverture. Grâce à cela, ce bâtiment emblématique du Domaine Saint-Antonin est mieux armé pour résister aux intempéries et à l’usure du temps. Il attend désormais une véritable restauration et, pourquoi pas, des travaux de réhabilitation.

La Porquetièren ancienne bergerie du Domaine Saint-Antonin après réparation - Janvier 2020
La Porquetière du Domaine Saint-Antonin après réparation – Janvier 2020